Le Blog - biennaledeladanse.com

Plus rose le quotidien ?

Publié le 29 sept.. 2010
, par Alexandre Minel
| 2 commentaires

Faire une croix sur votre vie personnelle et vos weekends ne vous effraie pas? Alors n'hésitez plus, rejoignez la Biennale et plus spécifiquement nos équipes de billetterie ! Le festival imposant un rythme soutenu, une cure de sommeil est vivement conseillée avant le rush. Sinon vous ne devrez pas lésiner sur le maquillage pendant la Biennale. Etant les seuls en contact permanent avec le public, vos cernes ne feront pas bon ménage avec la relation clientèle. Au delà d'un simple sourire et de votre patience naturelle, une réelle connaissance du monde de la danse est absolument requise. Vous aurez bien sûr affaire à un certain nombre de clients refusant ouïr de vos conseils. Mais vous accueillerez aussi de nombreuses personnes pour qui la danse relève de l'inconnu. Et d'autres tout simplement avides de découvertes. A vous d'animer l'émotion et la magie du spectacle! A l’inverse de certains quittant la billetterie sans même vous saluer, quelques uns vous serreront la main, vous remerciant pour vos suggestions. En cas de litiges concernant des billets égarés ou non-reçus, ne perdez pas votre calme. Rappelez au client que de simples places de spectacles ne méritent pas sa colère!

En fin d’après-midi, vous entamerez votre tournée de nuit. Vous serez courageux et trainerez avec vous dans la rue un somptueux caddie orange fluo, renfermant la précieuse machine à éditer des billets… Direction l’une des salles de spectacle dispersées aux quatre coins de la ville. Sur place, vous serez aidés par vos collègues de la Biennale. Qu’ils soient stagiaires, responsables ou directeurs d’autres services que le votre, ils remettront aux spectateurs leurs places et invitations. Pour une fois pendant l’évènement, ils auront l’occasion de se confronter directement aux remarques du public. Et tenteront de leur répondre tant bien que mal. Une fois cet accueil et billetterie terminés, ils iront peut-être assister au spectacle du soir. Tellement fatigués de leur journée, certains s’endormiront la tête inclinée à quatre-vingt dix degrés dans la rangée des escaliers. Et pour vous, pas de répit. Comme une punition, vous ne pourrez voir ces spectacles que vous avez pourtant ardemment vendus auprès du client. Vous devrez impérativement ramener au bureau votre matériel et les places non-retirées. Avec un peu de chance, direction votre domicile aux alentours de vingt-deux heures. Vos responsables ne quitteront quant à elles pas tout de suite leurs sièges. Elles répondront notamment par mails aux questions des spectateurs, jusqu’à minuit, voire plus... Vous sentez-vous toujours prêt pour un mois de vie en rose ?

Photo: Au mieux, il est toujours possible de regarder depuis la billetterie une retransmission du spectacle...


  • Le 30 sept.. 2010 13:02 par Lucky Sophie
    Bravo à vous tous pour nous donner autant de bons moments !
  • Le 1 oct.. 2010 10:39 par Gridou
    Tout de même, s'endormir pendant un spectacle, quel dommage! J'espère que ce n'était pas pendant le spectacle de Preljocaj...

Laissez votre commentaire

Retour au site de la Biennale de la Danse Rejoignez-nous sur Facebook Abonnez-vous au flux rss